dans

LdC, barrages : Monaco, trop imprécis, abandonne la manche aller au Shakhtar Donetsk

Il faudra gagner lors du match retour mercredi 25 août pour voir les poules de la Ligue des champions

Menée à partir de la 19ème minute, l'AS Monaco n'est jamais parvenue à renverser la rencontre malgré des situations nettes face au Shakhtar Donetsk en barrage de Ligue des champions (iconsport)
Menée à partir de la 19ème minute, l'AS Monaco n'est jamais parvenue à renverser la rencontre malgré des situations nettes face au Shakhtar Donetsk en barrage de Ligue des champions (iconsport)

Dominatrice sur l’ensemble de la partie, mais imprécise dans les derniers mètres, l’ASM n’a jamais trouvé la faille face au Shakhtar Donetsk (0-1) en barrage aller de la Ligue des champions, ce mardi 17 août. Au stade Louis-II, les Monégasques se sont inclinés suite à un festival de Pedrinho, après avoir mal abordé leur rencontre face à des Ukrainiens sûrs de leur fait. Malgré une réaction collective et un poteau touché par Myron Boadu en fin de match, les locaux n'ont pas réussi à inverser la tendance. Monaco n’a désormais plus le choix, il faudra gagner à Kharkiv, mercredi 25 août (21h), pour voir les poules de la Ligue des champions. Autrement, les soirées européennes se joueront le jeudi soir en Ligue Europa. Plus

Alors que Monaco est à la peine en championnat (un point pris en deux journées), son mois d’août est entièrement tourné vers l’objectif prioritaire : atteindre les poules de la Ligue des champions. Après avoir écarté avec autorité le Sparta Prague (0-2, 3-1) lors du 3e tour préliminaire, le club à la diagonale avait rendez-vous avec le Shakhtar Donetsk en barrage aller ce mardi 17 août. Qualifié à treize reprises en C1 lors des quinze dernières éditions, l’adversaire ukrainien avait tout d’une montagne avant le match.

Et les Monégasques ont mal entamé la deuxième phase de leur ascension vers les étoiles, bien plus abrupte que la première. Coupables d’avoir attendu d’être menés pour allumer la lumière, ils ne se sont jamais remis d’une entame manquée. Malgré une réaction positive, ils se sont inclinés et devront s’imposer au retour, mercredi 25 août, pour espérer atteindre les poules. Dans leur malheur, la règle du but à l’extérieur comptant double en cas d’égalité a été supprimée par l’UEFA cette saison.

La joie de Pedrinho, qui a inscrit l'unique but du match d'un régal de slalom pour offrir la première joute au Shakhtar face à Monaco. Icon Sport
La joie de Pedrinho, qui a inscrit l’unique but du match d’un régal de slalom pour offrir la première joute au Shakhtar face à Monaco. Icon Sport

Vingt minutes dans le noir pour Monaco

Les Ukrainiens attaquent la partie pied au plancher. Ils font jouer leur qualité technique pour confisquer le ballon à un ASM aligné en 4-4-2 pour l’occasion. Alexander Nübel absent, Radoslaw Majecki se charge de la première intervention décisive devant le capitaine Mykola Matviyenko (7e). Une première frappe qui donne alors le ton des vingt premières minutes nettement dominées par le dernier deuxième de Super-Liha.

Le Monaco de Caio Henrique a été pris à la gorge d'entrée de jeu par Donetsk. Icon Sport
Le Monaco de Caio Henrique a été pris à la gorge d’entrée de jeu par Donetsk. Icon Sport

Les petits gabarits des Brésiliens du Shakhtar causent alors bien des maux à la défense asémiste. Et les locaux se reposent de nouveau sur leur gardien polonais devant Solomon (18’). Une minute plus tard, Pedrinho donne cette fois un avantage mérité aux siens. Après avoir enrhumé Tchouaméni, le milieu de 23 ans fausse compagnie à Maripán avant de conclure du mauvais pied (1-0, 19e). Un but magnifique qui récompense la nette supériorité des hommes de Roberto De Zerbi. Et l’application parfaite des principes de jeu énergiques de l’ancien entraîneur de Sassuolo.

La vingtième minute passée, ceux de Niko Kovač voient enfin le bout du tunnel. Le plan initial – profiter des transitions rapides pour apporter le danger – fonctionne enfin. Ben Yedder par deux fois (26’, 34’), puis Volland (26’) et Tchouaméni (34’) sont proches de concrétiser le regain d’activité des Monégasques qui haussent le curseur de l’agressivité.

La vaine réaction monégasque

Après le repos, les intentions monégasques sont les mêmes et Aleksandr Golovin alerte Anatoliï Trubin de loin (48’). Le portier ukrainien brille ensuite de nouveau devant Ben Yedder (56′) après une belle combinaison monégasque dans les derniers mètres. Bien plus sereins dans la tenue du ballon, les joueurs de la Principauté butent sur le mètre 99 du gardien et voient le temps défiler. Après l’imprécision dans le dernier geste, Myron Boadu manque lui un contrôle dans une position favorable dans la surface (68′).

Décisif, Anatoliï Trubin a dégoûté les attaquants de Monaco et notamment Wissam Ben Yedder (iconsport)
Décisif, Anatoliï Trubin a dégoûté les attaquants de Monaco et notamment Wissam Ben Yedder (iconsport)

Les entrées du Néerlandais, de Sofiane Diop et de Krépin Diatta ont pour effet de permettre à l’ASM de poursuivre sa domination. Malgré du déchet aux abords de la surface ukrainienne, ils se créent de nouvelles situations. Tchouaméni cadre de loin (80′) avant que Boadu ne touche le poteau (81′). S’ils pourront se satisfaire de la réaction affichée, les Asémistes sortent de cette rencontre avec des regrets après n’avoir rien concédé en seconde période (une frappe lointaine du Shakhtar). Il reste 90 minutes à jouer, à Kharkiv mercredi prochain, pour que ceux-ci ne soient pas éternels.

La fiche de match :

AS Monaco 0-1 Shakhtar Donetsk

But : Pedrinho (19e) pour Donetsk

Le onze de Monaco : Majecki – Sidibé, Maripán, Badiashile, Caio Henrique – Gelson Martins (Diatta, 67′), Fofana (Lucas, 46′), Tchouaméni, Golovin (Diop, 60′) – Ben Yedder (Boadu, 67′), Volland.

Le onze du Shakhtar Donetsk : Trubin – Dodo, Vitao, Marlon, Matviienko – Pedrinho (Alan Patrick, 46′), Antonio, Maycon (Stepanenko, 74′) – Tete (Marlos, 89′), Solomon (Konoplyanka, 66′), Traoré (Sikan, 90′).

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, Shakhtar Donetsk
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires