dans

LdC, barrages : Monaco cède en prolongation face au Shakhtar et ne verra pas la phase de poules

Enorme douche froide pour l’ASM, qui jouera la Ligue Europa avec Marseille et Lyon

Malgré un doublé de Ben Yedder, Monaco n'est pas parvenu à décrocher son ticket pour la Ligue des champions ce mercredi 25 août (iconsport)
Malgré un doublé de Ben Yedder, Monaco n'est pas parvenu à décrocher son ticket pour la Ligue des champions ce mercredi 25 août (iconsport)

Battu par le Shakhtar Donetsk la semaine dernière (0-1), Monaco devait impérativement s’imposer ce mercredi 25 août en Ukraine pour espérer rejoindre la phase de poules de la Ligue des champions. Devant à la pause grâce à un doublé de Wissam Ben Yedder, les Monégasques ont laissé les locaux recoller sur les deux matchs au cœur de leur seul temps fort de la partie. L'ASM a ensuite concédé un deuxième but malheureux en prolongation qui a mis fin à ses espoirs (2-2 a.p). Monaco jouera donc la Ligue Europa aux côtés de Lyon et Marseille cette saison. Plus

Monaco savait que la route pour la Ligue des champions serait longue et difficile. Après avoir sorti le Sparta Prague début août, les Asémistes étaient opposés à l’imposant Shakhtar Donetsk ce mercredi 25 août, une semaine après avoir lâché la manche aller (0-1). À quelques kilomètres de la frontière russe, l’ASM, pourtant dos au mur au coup d’envoi, a longtemps cru s’extirper du piège ukrainien grâce à un doublé de Ben Yedder avant la pause.

Dominateur pendant une première période à sens unique, Monaco a cependant payé cher le but inscrit par Marlos durant le temps fort du Shakhtar. Envoyés en prolongation, les pensionnaires de Ligue 1 ont finalement cédé une nouvelle fois sur un but contre son camp particulièrement malchanceux de Ruben Aguilar. Comme un symbole de cette terrible désillusion pour l’ASM… Le Shakhtar sera donc au rendez-vous du tirage de la Ligue des champions, ce jeudi 25 août, à partir de 18 heures. Monaco, lui, disputera la Ligue Europa.

Ben Yedder brille à nouveau

Au stade Metalist, pas de retard à l’allumage cette fois. L’ASM se procure rapidement des situations et parvient à approcher les buts adverses avec une confondante facilité. Le pressing haut et fort des hommes de Niko Kovač perturbe les plans des Ukrainiens. Monaco affiche un visage séduisant et joueur, le même que celui qui lui a si souvent souri la saison passée. L’ASM retrouve les vertus affichées avant l’été et le duo Kevin VollandWissam Ben Yedder renoue avec son efficacité. Après le quart d’heure de jeu, le premier tente sa chance et force Pyatov à repousser sur le second. Le capitaine ne se fait pas prier pour inscrire son premier but de la saison (18′, 0-1)

Revenus à hauteur sur les deux matchs, les Monégasques ne relâchent pas l’étreinte. Ils continuent de dominer, de presser et de faire courir les joueurs d’un Roberto De Zerbi plutôt habitué à voir son équipe tenir le cuir. L’équipe du technicien italien est ensuite sauvée par le poteau lorsqu’à la 38e minute, Badiashile, d’un geste d’attaquant, cogne le montant à la réception d’un coup franc de Golovin. Mais ce Monaco à la sauce Kovač a quelque chose en plus. Sûr de son fait, il ne laisse pas le doute polluer les têtes. Et s’appuie sur un Ben Yedder de grande classe auteur d’un doublé avant la 40ème minute de jeu.

Ben Yedder a ouvert son compteur ce mercredi, pas suffisant pour envoyer Monaco en Ligue des champions (iconsport)
Ben Yedder a ouvert son compteur ce mercredi, pas suffisant pour envoyer Monaco en Ligue des champions (iconsport)

Après un long ballon d’un Nübel enfin efficient au pied, Caio Henrique est trouvé sur son aile dans une position qu’il affectionne. D’un centre du gauche en première intention, le Brésilien sert son capitaine au second poteau. Lequel donne alors à l’ASM une tournure plus conforme à la physionomie d’une première période à sens unique (0-2). L’avantage au score aurait même pu être encore plus lourd si « WBY » avait trouvé le cadre après une grossière erreur de Vitão (45’).

Le match s’équilibre et Monaco est poussé en prolongations

Le début de seconde période est en revanche bien plus difficile pour l’AS Monaco. Sur le reculoir, les visiteurs permettent au Shakhtar de s’offrir enfin de longues possessions. Et l’ASM se repose sur un retour de Sidibé (51’), un sauvetage de Maripan (57’) et l’imprécision de Marlon sur un corner joué en deux temps (58’) pour empêcher les locaux de revenir à égalité sur les deux rencontres. Cette nouvelle physionomie offre toutefois aux pensionnaires de Ligue 1 des armes à exploiter en transitions. Sur l’une d’elles, Volland bute sur Vitão (67’). Avant lui, Ben Yedder manque un face à face devant Pyatov (64’).

Mais les Ukrainiens posent de plus en plus de soucis aux Monégasques entre les lignes. Ils parviennent à mieux se trouver et finissent logiquement par faire mouche. Marlon est ainsi à la conclusion d’une superbe action collective (74′, 1-2) peu après son entrée.

Après avoir recollé au score cumulé pendant son temps fort, le Shakhtar offre de nouveau le contrôle du ballon et des débats à son adversaire. Si Isidor s’écroule dans la surface, M. Taylor ne siffle rien (87′). Monaco profite des espaces que les jambes ukrainiennes n’ont plus la force de combler pour inquiéter Pyatov. Mais Volland bute sur un retour de Marlon sur sa ligne (89′). Puis le gardien réalise un arrêt monumental (90’+3) et envoie les deux équipes en prolongation.

Aguilar et Monaco malheureux

Les 30 minutes additionnelles offrent peu de spectacle entre deux équipes marquées par les efforts. Touché, Sidibé doit même laisser sa place et son brassard de capitaine à Aguilar après une performance très solide sur l’aile droite de la défense. Mais l’entrant est particulièrement malheureux quelques instants après son apparition sur la pelouse. Après une transition rapide du Shakhtar, le latéral droit contre dans son propre but une passe en retrait de Mudryk (114′, 2-2). L’ASM a pris un énorme coup sur la tête, et ne s’en relèvera pas.

Pas récompensés de leur domination globale sur la partie et encore coupables d’avoir laissé passer trop d’occasions, les Monégasques ne verront pas leur nom être pioché ce jeudi lors du tirage au sort des poules de la Ligue des champions. Au lieu de ça, ils rejoignent Marseille et Lyon en Ligue Europa. Dans la Principauté, le mois d’août risque de laisser des traces…

La feuille de match :

Shakhtar Donetsk 2-2 AS Monaco.

Buts : Marlos (74′), Aguilar CSC (114′) pour le Shakhtar / Ben Yedder (18′, 39′) pour Monaco.

Le onze du Shakhtar : Pyatov – Dodo, Marlon, Vitao (Kryvtsov, 101′), Matviienko – Antônio (Stepanenko, 86′), Maycon, Patrick – Tete (Marlos, 66′), Traoré (Fernando, 101′), Solomon (Mudryk, 82′).

Le onze de Monaco : Nübel – Sidibé (Aguilar, 99′), Maripan, Badiashile, Henrique – Martins (Lucas, 70′), Tchouaméni, Fofana, Golovin (Diop, 77′) – Ben Yedder (Isidor, 77′), Volland.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, Shakhtar Donetsk
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires