dans

L’Atalanta Bergame peut-elle jouer les trouble-fêtes en Serie A ?

Les cadors italiens peuvent trembler !

L'Atalanta Bergame réalise un excellent début de saison en Serie A (Icon Sport)
L'Atalanta Bergame réalise un excellent début de saison en Serie A (Icon Sport)

Co-leader invaincu en Serie A après six journées, l'Atalanta Bergame s'impose petit à petit comme une valeur sûre du football italien. Après avoir fait trois podiums sur les quatre dernières saisons, les Orobici peuvent-ils se mettre à rêver d'un premier titre dans leur riche histoire ? Plus

Championne de Serie B en 2006 et 2011, l’Atalanta Bergame ne faisait pas forcément partie des références en Italie. Mais depuis quelques années, l’écurie située non loin de Milan fait parler d’elle, en Serie A comme en Ligue des champions. Après un départ réussi cet été, elle espère confirmer ses progrès pour viser encore plus haut.

Une place forte en Italie depuis plusieurs saisons

Troisième de Serie A en 2019, 2020 et 2021, l’Atalanta Bergame n’a pas fait aussi bien lors de l’exercice écoulé avec une huitième place. Un classement honorable, mais presque décevant pour une formation qui est parvenue à atteindre les quarts de finale de la Ligue des champions en 2020 puis les huitièmes l’année suivante. En 2019 comme en 2021, les Orobici sont aussi parvenus à atteindre la finale de la Coupe d’Italie, sans, hélas, parvenir à soulever le trophée.

Brandon Soppy, le Français de cette équipe de l'Atalanta (Icon Sport)
Brandon Soppy, le Français de cette équipe de l’Atalanta (Icon Sport)

Durant le dernier mercato estival, l’Atalanta a perdu deux joueurs majeurs. À savoir Cristian Romero, défenseur central argentin, qui a coûté 50 millions d’euros à Tottenham après un passage concluant en prêt. Et le milieu de terrain suisse Remo Freuler, 30 ans, qui a lui aussi pris la direction de la Premier League anglaise, en signant à Nottingham Forest. Et ce après avoir disputé 260 matches sous les couleurs de la formation basée à Bergame. Une double perte qui ne l’a visiblement pas perturbée outre mesure.

L’Atalanta démarre bien en Serie A, pour aller au bout ?

Dans l’autre sens, l’Atalanta s’est renforcée en recrutant par exemple le Français Brandon Soppy, ancien de Rennes, au poste de latéral droit. Mais aussi le défenseur central de la Juventus Turin, Merih Demiral, qui était d’abord prêté. Le milieu brésilien Ederson. Ainsi qu’un trio d’attaque composé de Jérémie Boga, natif de Marseille, Rasmus Höjlund et Ademola Lookman, qui sort d’une saison à 42 matches toutes compétitions confondues avec Leicester (8 buts, 6 passes décisives). Si l’on ajoute l’Ukrainien Malinovskyi, longtemps convoité par l’OM cet été, et le très expérimenté Luis Muriel, on se dit que la ligne offensive des bergamaschi a de quoi séduire.

Après six journées, l’Atalanta est co-leader de Serie A italienne. Avec un bilan de quatre victoires, deux nuls et donc aucune défaite. La meilleure défense du Championnat (3 buts encaissés) ainsi qu’une attaque plutôt à son avantage (10 réalisations). Ce dimanche, le club de Bergame passera un sérieux test sur la pelouse de la Roma. Mais après avoir accroché l’AC Milan le mois dernier (1-1), on se dit que les hommes de Gian Piero Gasperini ont les moyens d’embêter ceux de José Mourinho. Avec l’ambition évidente de ne pas conserver l’étiquette de simple tube de l’été.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Atalanta Bergame
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires