dans

L1, J1 : Brest accroche Lyon au Groupama Stadium pour la première de Bosz

Bosz ne prend qu’un point pour ses débuts en L1

La saison lyonnaise débute par un faux-pas. Les Gones ont été accrochés par Brest à domicile (1-1) (iconsport)
La saison lyonnaise débute par un faux-pas. Les Gones ont été accrochés par Brest à domicile (1-1) (iconsport)

Pour la première de Peter Bosz en France, Lyon a concédé un match nul face à Brest lors de la première journée de Ligue 1 ce samedi 7 août (1-1). Après une première période sans feu ni folie, les Gones ont réagi au retour des vestiaires. Avec un Lucas Paquetá déjà au niveau, l’entrée d’Islam Slimani a modifié le visage lyonnais qui se contente finalement d'un point pour lancer sa saison. Plus

Une défense jeune et expérimentale pour Lyon

Pour cette première sortie de la saison en Ligue 1 et les retrouvailles avec son public au Groupama Stadium, Lyon se présentait avec des interrogations. Et notamment celle de savoir comment sa défense expérimentale et considérablement rajeunie allait se comporter face au Stade Brestois. Pour son premier match sur un banc en L1, Peter Bosz devait en effet se passer de ses deux seules recrues de l’été, Henrique et Damien Da Silva suspendus alors que Maxwell Cornet était absent sur blessure et Jason Denayer malade.

Cardona punit la passivité lyonnaise

Finalement, face à une équipe brestoise peu menaçante dans le premier acte, ce sont les cadres lyonnais qui plombent l’équipe. Après une perte de balle de Thiago Mendes au milieu, Marcelo recule trop face à Irvin Cardona, lui laissant tout le luxe d’armer une frappe puissante. Cette dernière laisse alors Anthony Lopes impuissant et offre aux Brestois un avantage heureux (0-1, 44’).

D'une frappe puissante, Irvin Cardona donne l'avantage aux Brestois au Groupama Stadium de Lyon (iconsport)
D’une frappe puissante, Irvin Cardona donne l’avantage aux Brestois au Groupama Stadium de Lyon (iconsport)

Car jusqu’à ces derniers moments de la première mi-temps, les Bretons, s’ils allument la première mèche par Franck Honorat (11’), ne montrent pas grand-chose pour inquiéter la jeune ligne arrière lyonnaise. Mais, alors que les offensifs lyonnais peinent à se trouver, le SB29 rejoint les vestiaires avec une avance d’un but au score.

Une seconde période plus rythmée

Lyonnais le plus en mouvement, Maxence Caqueret regrette alors un jeu « trop stérile » au micro de Prime Video et assure que les Gones doivent afficher « plus d’intensité et un contre-pressing plus rapide » pour revenir dans cette partie. Un discours que ne renierait pas Peter Bosz.

Comme Castello Lukeba, Malo Gusto a connu sa première titularisation en Ligue 1 ce samedi avec Lyon (iconsport)
Comme Castello Lukeba, Malo Gusto a connu sa première titularisation en Ligue 1 ce samedi avec Lyon (iconsport)

À la pause, l’entraîneur néerlandais demande alors certainement plus de folie à ses joueurs alors que la deuxième période débute sur un rythme effréné. Par deux fois, Honorat se distingue de nouveau avant qu’Anthony Lopes ne s’impose sur une puissante tête de Brendan Chardonnet. Puis, Marcelo repousse le danger sur sa ligne après une erreur du jeune Castello Lukeba, titulaire pour la première fois en Ligue 1 comme Malo Gusto.

Paquetá change le visage de Lyon

Ce moment de chaleur est alors celui choisi par Bosz pour opérer ses deux seuls changements. Lucas Paquetá et Islam Slimani entrent. Et modifient instantanément le visage lyonnais. Très vite, Moussa Dembélé trouve en effet l’Algérien dans la surface dont la reprise trompe Marco Bizot qui encaisse son premier but en France.

Entré en seconde période, Lucas Paquetá et Islam Slimani ont fait du bien à Lyon et été décisif sur le but de l'égalisation (iconsport)
Entré en seconde période, Lucas Paquetá et Islam Slimani ont fait du bien à Lyon et été décisif sur le but de l’égalisation (iconsport)

Le Brésilien, vainqueur de la Copa America cet été, apporte alors tout ce qu’il manquait au Lyonnais avant la pause. Dans la conservation et la distribution, l’ancien Milanais bonifie tous les ballons. Mais, même avec son Sud-Américain, Lyon est contraint au partage des points, la faute notamment à une dernière parade de Bizot devant Slimani (90’+1).

La feuille du match :

Lyon 1-1 Brest

Buts : Slimani (63’) pour Lyon ; Cardona (43’) pour Brest

Le onze de Lyon : Lopes – Gusto, Marcelo, Lukeba, Dubois – Mendes (Paquetá, 60′), Caqueret – Ekambi, Aouar, Cherki (Slimani, 60′) – Dembélé

Le onze de Brest : Bizot – Pierre-Gabriel (Faussurier, 77′, Brassier, Chardonnet, Uronen – Belkebla (Magnetti, 18′), Mbock, Faivre – Cardona (Le Douaron, 65′), Honorat (Duverne, 77′), Mounié.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL), Stade Brestois 29 (Brest)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires