dans

Exclu Foot11 : « Dembélé à l’époque, c’était un top joueur »

Un ancien entraineur raconte !

Ousmane Dembélé, de Evreux au Barça / Icon Sport
Ousmane Dembélé, de Evreux au Barça / Icon Sport

Foot11 est allé à la rencontre de Romaric Bultel, responsable technique d'Evreux. Le coach de l'équipe première revient sur le passage d'Ousmane Dembélé dans son club chez les jeunes. Plus

La première rencontre avec Ousmane Dembélé. Quelles qualités avez-vous décelées chez Ousmane plus jeune ?

« Techniquement, Ousmane Dembélé était largement au-dessus et de loin. Surtout, il avait les deux pieds. À l’époque, c’était incroyable ce qu’il faisait et il était impossible de déceler s’il était droitier ou gaucher. Le gros avantage qu’il avait, c’est que finalement, il pouvait toucher le ballon avec toutes les surfaces du pied. Ousmane avait une flexibilité au niveau des chevilles pour manier les ballons. Je me rappelle, il était surclassé. En effet, il était en U13 et il venait avec mes U14 ».

« Je me rappelle aussi de ce que faisait Ousmane techniquement dans les petits périmètres. Vous aviez l’impression qu’il avait des mains à la place des pieds. Il avait un côté mauvais joueur, mais à bon escient.  Ce n’était pas un joueur qui pleurait, qui boudait, mais qui se stimulait.  Ousmane, c’était aussi une force de caractère qu’il avait eu relativement tôt. J’avais de la chance de l’avoir quand je le surclassais. Je le connaissais d’avant mais sans l’encadrer ».

Quels souvenirs gardez-vous de lui à Evreux ?

« J’ai souvenir d’un garçon drôle. Il est très peu médiatisé. C’est peut-être un choix de sa part. On a l’image d’un garçon relativement introverti même réservé. Jeune, il avait l’image d’un bon vivant, drôle, chambreur. Sûrement qu’il a changé entre-temps. C’était plaisant d’avoir un jeune de 12-13 ans aussi drôle avec beaucoup de réparties. À cet âge, les jeunes sont souvent immatures, mais lui était bien armé mentalement. Pour moi, c’était un top joueur. C’est ce qui ressort le plus sur ce garçon-là. Nous avons été sur son chemin à l’instant T« . 

Un mot sur son parcours professionnel (Rennes, Dortmund, Barcelone)

Ousmane Dembélé raconté par son ancien coach à Evreux. Icon Sport
Ousmane Dembélé raconté par son ancien coach à Evreux. Icon Sport

« Partout où il est passé, il a fait des bonnes choses. Il a fait une très belle saison, la dernière avec le Stade Rennais. À Dortmund, il a été très solide. Quand il est arrivé à Barcelone, il a eu pas mal de pépins. Ce qui lui a mis un léger temps d’arrêt. Ousmane a une trajectoire remarquable. Un jeune joueur qui a réussi très tôt dans un championnat de Ligue 1, qui arrive ensuite dans un championnat allemand et qui, derrière, s’engage à Barcelone. Un club où il a été au contact de Messi en jouant avec lui. Il a eu des pépins physiques qui ne lui ont pas permis de s’exprimer comme il l’aurait souhaité, je pense »

On parle de Dembélé au PSG ou Chelsea, quel championnat lui conviendrait mieux ?

« Je pense que que ce n’est pas la solution de tout le temps voyager. La stabilité, c’est important aussi pour un jeune joueur. Maintenant, c’est un joueur qui peut s’épanouir dans un championnat anglais. Le problème du PSG, c’est qu’il revient dans un championnat français.  Est-ce que c’est le moment de venir dans ce club ? Je ne suis pas convaincu si ce n’est pour empiler des stars. À l’heure d’aujourd’hui, le PSG, bien que je sois supporter de ce club, n’est pas assez structuré à l’international. Ousmane doit dans aller dans une structure où c’est l’institution qui prend le dessus. Il sort d’une saison tronquée où il a besoin de jouer. La ferveur du championnat anglais et son football à lui peuvent être compatibles. Il y a moins d’engouement dans le championnat français. Il a besoin d’avoir un public derrière lui. 

« Faire 4 championnats en 6 ans, je ne sais pas si c’est une bonne solution. Je ne suis pas le mieux placé pour savoir. Le nouveau coach Xavi a fait de bonnes choses sur la fin et il compte sur lui aussi. Barcelone reste une institution. Info ou intox. On a parlé aussi du Bayern mais aussi de Liverpool. Tout ce qui se dit, il y a à prendre et à laisser. Un championnat anglais pour lui peut être intéressant, que ce soit Chelsea ou Liverpool ». 

A 25 ans, il compte une vingtaine de sélections en EDF, un mot sur son parcours avec les Bleus ?

« Je pense qu’il était dans la continuité de ce qu’il a fait avec Dortmund. Il avait une trajectoire ascendante et un profil très remuant et très percutant. C’est la stabilité, la dynamique qui fait que le sélectionneur peut relancer un joueur qui malheureusement ne participe pas à tous les matchs en club parce que blessure ou autre. Ce qu’il a fait comme parcours, il ne l’a volé à personne. Il est quand même champion du monde. Ousmane n’était pas tout le temps titulaire, mais il a apporté sa pierre à l’édifice. Au même titre que les joueurs qui jouent 0 minute, tout le monde apporte sa contribution. C’est une question de temps avant qu’il puisse réintégrer l’équipe de France ». 

En dehors de Dembélé, vous avez vu passer à Evreux, un certain Dayot Upamecano aujourd’hui au Bayern…

« J’ai eu Dayot un peu plus longtemps que lui jusqu’à U15. Il est parti un peu plus tard à Valenciennes. Ce sont des garçons avec Ousmane qui a eu la même trajectoire sans avoir les mêmes qualités. Dayot était peut-être moins talentueux au départ, mais très travailleur. Aussi, un super garçon à l’écoute. Ce sont des garçons avec Ousmane qui a eu la même trajectoire sans avoir les mêmes qualités. Un parcours remarquable qu’il a réussi par le travail.  Le plus difficile, c’est de faire une carrière et non signer pro. Tout le monde peut plus ou moins signer pro, au moins 1 an. On est content pour eux. Evreux est une terre de football. On forme de très bons jeunes. À chaque fois qu’un joueur ou une joueuse sort et réussit, c’est une fierté pour nous. Cela donne envie aux plus jeunes de réussir ».

Personne(s) lié(s) à cet article : Ousmane Dembélé, Romaric Bultel
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires