dans

Euro 2020 : La Slovaquie crée la surprise face à la Pologne de Lewandowski

Faux départ pour la Pologne.

La Slovaquie a battu la Pologne lors de la 1ère journée du Groupe E. Icon Sport
La Slovaquie a battu la Pologne lors de la 1ère journée du Groupe E. Icon Sport

Surprise dans le Groupe E. La Pologne de Robert Lewandowski a été battue par la Slovaquie (2-1). Le joueur du Bayern Munich a une nouvelle fois déçu sous le maillot polonais, alors que Krychowiak a vu rouge. Plus

C’était les grands débuts de la Pologne dans cet Euro 2020. Dans un groupe E plutôt homogène avec l’Espagne et la Suède, c’est d’abord la Slovaquie qui se dresse devant les Aigles Blancs.

Un duel Lewandowski-Hamšík

Robert Lewandowski, capitaine de la Pologne, face à la Slovaquie à l'Euro 2020. Icon Sport
Robert Lewandowski, capitaine de la Pologne, face à la Slovaquie à l’Euro 2020. Icon Sport

Pologne-Slovaquie, c’est aussi le duel entre deux grands joueurs : Robert Lewandowski et Marek Hamšík. L’un est dans la forme de sa vie, empile les buts avec le Bayern Munich et aimerait emmener toute une nation le plus loin possible. L’autre semble en fin de carrière, parti s’exiler en Suède mais qui continue d’être l’homme fort de la sélection slovaque.

Paulo Sousa, sélectionneur de la Pologne, a décidé d’aligner une défense à quatre dans un 4-3-3, avec notamment une relation intéressante entre Zieliński et Lewandowski en attaque.

Du côté de la Slovaquie, Stefan Tarkovic peut s’appuyer sur son défenseur central Milan Škriniar, champion d’Italie avec l’Inter Milan, qui aura la lourde tâche de museler Robert Lewandowski. Aux côtés de Marek Hamšík, c’est Ondrej Duda, joueur de Cologne, qui aura pour mission de faire tomber le mur défensif des Aigles Blancs.

La Slovaquie frappe en premier

Róbert Mak a permis à la Slovaquie d'ouvrir la marque. Icon Sport
Róbert Mak a permis à la Slovaquie d’ouvrir la marque. Icon Sport

Le début de rencontre est totalement à l’actif des hommes de Paul Sousa. Les Polonais, sans se créer de réelles occasions, ont la mainmise sur le jeu, obligeant les Slovaques à défendre dans leur quarante mètres. De droite à gauche, les Aigles Blancs font circuler le ballon, mais les lignes slovaques coulissent parfaitement pour quadriller le terrain. Le plan de Tarkovic semble clair : attendre et contrer.

Après un quart d’heure de jeu à sens unique, les Slovaques se procurent leur première occasion par l’intermédiaire de Duda. Le joueur de Cologne se met sur son pied droit avant de le ferme au dernier moment. Son tir vient mourir à quelques centimètres du poteau droit de Szczęsny.

C’est la première alerte sur le but polonais et la deuxième fera mouche. Pourtant esseulé côté droit, Mak s’amuse de la défense polonaise avant de frapper au but. Son tir est dévié par Glik sur le poteau, avant qu’il ne rebondisse sur Szczęsny et entre dans le but (1-0, 18′).

Première surprise à Saint-Pétersbourg donc, que de voir la Slovaquie devant au tableau d’affichage. Mais les coéquipiers de Marek Hamšík ne s’arrêtent pas là et profitent de la moindre faille pour s’y engouffrer. À la suite d’une mauvaise relance dans l’axe, Kucka tente sa chance de loin, mais sa frappe passe juste au-dessus du but polonais.

Sans grandes idées, la Pologne est trop vite tombé dans le faux rythme proposé par la Slovaquie. Si bien que les meilleures actions et mouvements sont à mettre à l’actif de la Národný tím. Trop timides, à l’image de leur capitaine Lewandowski, les Polonais centrent et tentent, mais sans se montrer véritablement dangereux devant la cage de Dúbravka.

Retour éclair de la Pologne

Linetty a égalisé et redonné de l'espoir à la Pologne. Icon Sport
Linetty a égalisé et redonné de l’espoir à la Pologne. Icon Sport

Des doutes plein la tête à la pause, Paulo Sousa semble avoir trouvé les mots à la mi-temps. En effet, les Polonais sont revenus sur la pelouse avec d’autres intentions, lesquelles ont été récompensées dès la première minute.

Lancé par Rybus dans le dos de la défense slovaque, Klich choisit le centre en retrait. Le ballon arrive sur le pied gauche de Linetty, qui manque un peu sa frappe, mais parvient tout de même à tromper Drubavka (1-1, 46′).

Le joueur du Torino aurait même pu doubler la mise quelques instants plus tard, mais son tir, à la suite d’un joli mouvement sur le côté droit, est trop écrasé.

Škriniar en renard

Milan Skriniar, auteur d'un match XXL face à la Pologne. Icon Sport
Milan Skriniar, auteur d’un match XXL face à la Pologne. Icon Sport

Mais la Pologne retombe dans ses travers. De nouveau attentistes, pas inspirés et lents, les Polonais sont en retard dans les duels et le payent cash. C’est le cas de Grzegorz Krychowiak, coupable d’une semelle sur un Slovaque, qui lui vaut un deuxième carton jaune et donc une expulsion.

Les hommes de Paulo Sousa doivent donc finir le match à dix contre onze, et la double peine n’a pas tardé à arriver. Sur un corner, Milan Škriniar contrôle parfaitement le ballon et, d’une sublime frappe, bat un Szczęsny totalement impuissant (1-2, 69′).

Un coup de massue sur la tête des Polonais qui repartent à l’attaque pour tenter d’arracher un point face à de très courageux Slovaques. Les Aigles Blancs jettent leur dernière force dans la bataille, mais les tentatives Puchacz et surtout de Bednarek dans le temps additionnel finissent leur course hors du cadre.

Solides et réalistes, les Slovaques remportent leur deuxième match de phase finale de leur histoire au détriment de la Pologne de Robert Lewandowski, sevré de ballon et très peu en jambes. Grâce à cette victoire, la Slovaquie prend la tête du groupe E, en attendant la rencontre à 21h entre l’Espagne et la Suède. La Pologne, elle, a déjà grillé un joker en vue de la qualification et devra se reprendre dès le prochain match.

Fiche du match

1ère journée, Groupe E

Stade Krestovsky, Saint-Pétersbourg

Pologne 1- 2 Slovaquie

Arbitre : Ovidiu Alin Hategan

Buts : Szczęsny CSC (18′), Linetty (46′), Škriniar (69′)

Avertissements : Hubočan (19′), Krychowiak (22′, 62′)

Carton rouge : Krychowiak (62′)

Pologne : Szczęsny, Bereszyński, Glik, Bednarek, Rybus, Linetty (Frankowski, 74′), Krychowiak, Klich, Zieliński (Swiderski, 85′), Jóźwiak et Lewandowski.

Slovaquie : Dúbravka, Pekarík, Satka, Škriniar, Hubočan, Kucka, Hromada (Hrošovský, 79′), Haraslín (Ďuriš, 87′), Mak (Suslov (87′), Hamšík et Duda (Greguš, 90′).

Équipe(s) liée(s) à cet article : Pologne, Slovaquie
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires