dans

EL/ECL (J2) : les clubs français veulent confirmer

Combien de points pour cette 2e journée ?

Quatre clubs français sont engagés tous les jeudis européens. (Icon Sport)
Quatre clubs français sont engagés tous les jeudis européens. (Icon Sport)

En prenant 10 points sur 12 possibles, les clubs français engagés en Europa League et Europa Conference League ont effectué une belle entrée en matière. Ces débuts sont maintenant à bonifier. Plus

Rendez-vous en terrains connus pour l’ASM et le Stade rennais

Habitués à jouer l’Europe ces dernières années, Monaco et Rennes auront le plaisir d’évoluer à la maison après des déplacements réussis. La semaine dernière, le club de la principauté a décroché une victoire étriquée sur la chaude pelouse de l’Étoile rouge de Belgrade. Outre un penalty transformé par Breel Embolo, les Monégasques ont su faire le dos rond, portés par un bon Alexander Nübel dans les cages. Pour les Bretons, le match chez les Chypriotes de Larnaca a été riche en suspense. L’euphorie de l’ouverture du score par Arthur Theate a rapidement laissé place à l’égalisation. C’est finalement Lorenz Assignon, auteur d’un but splendide, qui a arraché le succès dans les tout derniers instants.

Lorenz Assignon avait délivré le Stade Rennais en marquant à la 94' contre Larnaca en Europa League. (Icon Sport)
Lorenz Assignon avait délivré le Stade Rennais en marquant à la 94′ contre Larnaca en Europa League. (Icon Sport)

Sur le papier, les Asémistes ont le statut de favoris pour la réception de Ferencvaros. En s’imposant en Serbie, ils ont tout simplement battu le chapeau 1 du groupe. Ce week-end, ils ont aussi fait le plein de confiance en disposant de l’OL. Ils restent sur trois victoires consécutives et leur saison est peut-être enfin lancée, mais attention aux Hongrois, eux aussi vainqueurs lors de la première journée (3-2 contre Trabzonspor). Pour les pensionnaires du Roazhon Park, les trois points paraissent abordables aussi, même si Fenerbahçe reste un nom reconnu en Europe. Les Turcs ont d’ailleurs gagné 2-1 contre le Dynamo Kiev il y a une semaine. De plus, ils n’ont pas eu de match à jouer en championnat ce week-end, ils seront donc complètement reposés. De leur côté, les Rennais ont régalé avec un carton 5-0 contre Auxerre, ils sont donc en forme eux aussi !

Nantes et Nice veulent justifier leur statut européen

Depuis le début de saison, Nantais et Niçois soufflent le chaud et le froid. Ils n’ont pas encore enchaîné deux victoires de suite. Pour les Canaris qui sortaient d’une défaite nette 0-3 contre le PSG, la Ligue Europa avait représenté une bonne éclaircie avec la belle victoire sur l’Olympiakos. Alors qu’ils viennent d’être défaits par Lorient dimanche dernier, peuvent-ils de nouveau briller sur la scène européenne ? Le voyage est long, très long. Pour rejoindre Bakou et l’antre du Karabagh FC, les hommes d’Antoine Kombouaré ont effectué un vol de plus de 4000 km. Si sur le plan sportif la formation azerbaïdjanaise peut faire figure de Petit Poucet, elle était en réalité placée dans le chapeau 2 lors du tirage au sort. En ayant su glaner de nombreux points pour son coefficient UEFA, elle propose donc un déplacement piège par excellence. Les Nantais sont prévenus.

Concernant les Aiglons, la découverte de l’Europa Conference League a laissé un bilan mi-figue, mi-raisin. Avec deux mi-temps inégales et un nul contre Cologne, Nice n’a pas su imiter les clubs français engagés en C3. Ce week-end, sans convaincre, mais avec un très beau but d’Andy Delort, les Azuréens sont parvenus à gagner sur la pelouse d’Ajaccio. Hautement plus périlleux, le déplacement chez le Partizan Belgrade s’annonce bien difficile ! Menée de deux buts et très tôt réduite à 10, la deuxième équipe la plus titrée de Serbie avait quand même réussi à décrocher le nul il y a sept jours, contre le FC Slovacko. Pour Lucien Favre et ses hommes, il va falloir être au niveau, sous peine de rapidement se retrouver en danger dans ce groupe D.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires