dans

EdF : France-Portugal, six ans de la foudre nommée Éder

Un mauvais souvenir pour les Bleus.

Eder, bourreau de l'équipe de France lors de l'Euro 2016. Icon Sport
Eder, bourreau de l'équipe de France lors de l'Euro 2016. Icon Sport

Il y a six ans, l'équipe de France de Didier Deschamps perdait en finale de l'Euro, au stade de France, contre le Portugal. Une défaite en prolongation après un but d'Eder. Plus

Les Bleus avaient toutes les cartes en main

L’équipe de France a été sacrée championne du monde pour la deuxième fois de son histoire en Russie, en 2018. Mais avant d’être sur le toit du monde sous la pluie moscovite, les Bleus avaient subi une défaite plus que traumatisante deux ans plus tôt, au stade de France. C’était en finale de l’Euro 2016, face au Portugal.

Après des débuts hésitants, les hommes de Didier Deschamps sont montés en puissance, pour finalement battre l’Allemagne en demi-finale, à Marseille, grâce à un doublé d’Antoine Griezmann. Devant son public, la France avait tout pour battre le Portugal de Cristiano Ronaldo. D’autant plus que la légende portugaise, blessée en début de rencontre, avait dû céder sa place.

Gignac poteau, Éder but

Les Bleus avaient commencé pied au plancher, avec un Moussa Sissoko absolument intenable. Mais les finales se jouent sur des détails. Un poncif pour certains, mais ce France-Portugal en est la preuve. Demandez plutôt à André-Pierre Gignac, sinon. Après avoir fait valser Pepe, l’attaquant des Bleus avait trouvé le poteau droit de Rui Patricio au bout du bout du temps réglementaire. Un poteau qui vaudra cher à la France… et au Portugal.

Le Portugal et Éder avaient battu la France en finale de l'Euro 2016. Icon Sport
Le Portugal et Éder avaient battu la France en finale de l’Euro 2016. Icon Sport

En effet, en prolongation, les Portugais sont finalement parvenus à trouver la faille. On jouait la 109ème minute lorsque le joueur du LOSC, Éder, se défaisait de Laurent Koscielny avant de trouver le petit filet droit du but d’Hugo Lloris. Un but synonyme de victoire finale pour les Lusitaniens, et un coup de massue pour les hommes de Didier Deschamps, mais peut-être fondateur.

Il est de coutume de dire que l’on apprend dans la défaite et dans l’adversité, et les Bleus ont sûrement beaucoup appris de ce revers, pour revenir plus fort en 2018. Encore plus solide défensivement, l’équipe de France y avait rajouté un grand réalisme offensif, grâce notamment à l’arrivée en fanfare de Kylian Mbappé. La défaite à l’Euro 2021 aura-t-elle le même effet sur la Coupe du Monde à venir au Qatar ? Réponse en novembre.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Eder
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires