dans

EdF : Allan Saint-Maximin doit-il être appelé chez les Bleus ?

La surprise de Deschamps ?

Allan Saint-Maximin sous les couleurs de Newcastle (iconsport)
Allan Saint-Maximin sous les couleurs de Newcastle (iconsport)

À Newcastle United depuis 2019, Allan Saint-Maximin s'est rapidement fait un nom en Premier League anglaise. Au sortir d'un match plein face à Manchester City, la question a le mérite d'être posée : l'attaquant doit-il avoir sa chance en EdF à la rentrée ? Plus

Les 22 et 25 septembre prochains, l’équipe de France va en terminer avec la Ligue des Nations. Deux matches officiels face à l’Autriche puis au Danemark qui serviront surtout de préparation à la Coupe du Monde 2022, programmée en fin d’année au Qatar. Didier Deschamps, le sélectionneur de l’EdF, va-t-il amener un vent de nouveauté dont pourrait faire partie le talentueux Allan Saint-Maximin ?

Saint-Maximin, le roi du dribble

Il y a quelques mois, l’observatoire du football CIES estimait qu’Allan Saint-Maximin était le meilleur dribbleur français d’Europe. Devant Kylian Mbappé notamment, excusez du peu. Formé et révélé à l’AS Saint-Etienne, l’attaquant né à Châtenay-Malabry montrait déjà de belles prédispositions dans le Forez. Ce qui avait poussé l’AS Monaco à débourser 5 millions d’euros pour le faire venir. Malheureusement, le club du Rocher n’a jamais vraiment compté sur lui, préférant l’envoyer en prêt à Hanovre, en Allemagne, puis du côté de Bastia.

Allan Saint-Maximin sous les couleurs de Newcastle United (Icon Sport)
Allan Saint-Maximin sous les couleurs de Newcastle United (Icon Sport)

En 2017, l’OGC Nice a tenté de relancer Saint-Maximin, le recrutant pour pas moins de 10 millions d’euros. Chez les Aiglons, l’ancien Stéphanois a réalisé deux saisons pleines, disputant plus de 70 matches, toutes compétitions confondues. Une éclosion qui a permis au joueur de découvrir la Premier League anglaise en 2019, Newcastle payant 18 millions pour s’attacher ses services. Après deux saisons intéressantes, Allan Saint-Maximin s’est imposé en qualité de titulaire indiscutable sur l’exercice écoulé ne manquant que trois petites journées de Championnat. Visiblement, la belle histoire est loin d’être terminée.

L’EdF peut-elle tenter le coup avant le Mondial ?

Evoqué du côté d’Everton ces derniers mois, Allan Saint-Maximin, sous contrat jusqu’en 2026, semble vouloir s’inscrire dans la durée à Newcastle. Le week-end dernier, le Français de 25 ans a été l’un des grands artisans du match nul des Magpies face au champion d’Angleterre en titre, Manchester City (3-3). Avec deux passes décisives délivrées puis un coup-franc obtenu sur le but du 3-1. Le joueur l’a dit et répété, il aimerait avoir sa chance en Equipe de France, tôt ou tard. Et pourquoi pas avant le Mondial 2022 au Qatar ?

« Dans cette forme, il donne une dimension totalement différente à notre équipe. Il est très important pour nous.« 

Eddie Howe, le coach de Newcastle, au sujet d’Allan Saint-Maximin après le nul face à City.

Le gros avantage d’Allan Saint-Maximin, c’est sa polyvalence. Même si sa position préférentielle reste celle d’ailier gauche, l’ancien Niçois a aussi été utilisé en qualité de second attaquant, d’avant-centre voire d’ailier droit la saison passée à Newcastle. Lors des derniers matches internationaux, Didier Deschamps, le sélectionneur de l’EdF, a testé plusieurs schémas tactiques, avec plus ou moins de réussite. Nul doute que l’ex-international Espoirs français saura parfaitement s’adapter à l’un d’eux. Sans forcément bouleverser la hiérarchie offensive des Bleus, Saint-Maximin apporterait indéniablement une alternative de luxe à « DD ». Et pourquoi pas ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France, Newcastle United
Personne(s) lié(s) à cet article : Allan Saint-Maximin
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires