dans

Dybala à la Roma, un choix par défaut voué à l’échec ?

Paulo Dybala jouera à la Roma durant les trois prochaines saisons. Icon Sport
Paulo Dybala jouera à la Roma durant les trois prochaines saisons. Icon Sport

Paulo Dybala a finalement pris la direction de l'AS Roma, après avoir été longtemps annoncé proche de l'Inter Milan. Le choix de l'Argentin peut étonner, tant les Giallorossi peinent à retrouver les sommets ces dernières années. Plus

Paulo Dybala, un transfert surprise

Cette fois-ci, Paulo Dybala a retrouvé un club. Près d’un mois après son départ de la Juventus Turin, avec qui il était en fin de contrat, l’Argentin est finalement resté en Serie A. Annoncé pendant très longtemps du côté de l’Inter Milan, avec qui il s’était mis d’accord pour un joli salaire de 6 millions d’euros, c’est finalement à l’AS Roma que la Joya a posé ses valises.

La Joya Dybala brillera au Stadio Olimpico la saison prochaine. Icon Sport
La Joya Dybala brillera au Stadio Olimpico la saison prochaine. Icon Sport

Pas le même salaire, pas le même standing non plus, même si la Roma est encore club rempli d’histoire. Mais sur ces dernières années, les Romains ont toutes les peines du monde à retrouver les sommets, et ce malgré une victoire en Ligue Europa Conférence contre Feyenoord au mois de mai dernier. Un choix qui peut poser question, alors qu’il avait la possibilité de tenter sa chance à « l’étranger », lui qui n’a connu que l’Italie dans le monde professionnel après être arrivé très tôt à Palerme.

Mourinho tient sa star

À l’AS Roma, Paulo Dybala collaborera avec José Mourinho, pour la première fois de sa carrière. Le Portugais aurait réussi à convaincre la Joya de rejoindre le projet romain, duquel il sera la grande star. Mais lorsque l’on connaît l’exigence et la dureté de l’ancien coach du Real Madrid, est-ce une décision par défaut ou un vrai choix de carrière ? Mourinho a souvent eu une relation très conflictuelle avec ses stars. Le Special One aime faire travailler ses équipes en bloc compact, et n’hésite pas à faire revenir ses atouts offensifs pour resserrer les lignes défensives.

Sur le papier, Paulo Dybala n’a pas choisi un club capable de lutter momentanément pour le Scudetto ou pour la Ligue des champions, que les Giallorossi ne joueront pas la saison prochaine. La Joya devra se contenter de la Ligue Europa avec la Roma. En revanche, l’Argentin pourrait être la première pièce à l’édifice d’un nouveau projet solide, ambitieux du club romain. Et Dybala pourrait bien inspirer d’autres joueurs, qui, eux aussi, souhaiteraient aider ce club mythique à retrouver les sommets.

L’Italie, son pays d’adoption

Certains pourront avoir le regret de ne pas voir Paulo Dybala dans un autre championnat. L’Argentin avait notamment l’opportunité de rejoindre l’Espagne ou encore l’Angleterre. Mais la Joya aime l’Italie et la Serie A. Après des débuts à Palerme, c’est à Turin que Dybala a changé de dimension, devenant l’un des joueurs les plus soyeux de sa génération. Mais les blessures à répétition et ses prétentions salariales élevées l’ont poussé vers la sortie à la Juve, et l’ont forcé à revoir ses plans pour se retrouver un club. Ce sera finalement la Roma, après un deal presque bouclé avec l’Inter Milan. Dybala restera encore trois saisons en Italie, pour le plus grand bonheur des fans de Serie A.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Roma
Personne(s) lié(s) à cet article : Paulo Dybala
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires