dans

Bundesliga : combien de buts le Bayern va-t-il passer à Greuther Fürth ce vendredi 24 septembre ?

Le record de la plus large victoire du Rekordmeister en championnat pourrait bien tomber…

Le Bayern de Robert Lewandowski est parti pour écraser la Bundesliga. Icon Sport
Le Bayern de Robert Lewandowski est parti pour écraser la Bundesliga. Icon Sport

C'est une opposition à la David contre Goliath, et le mot est faible. Ce vendredi 24 septembre en championnat, l'ogre du Bayern Munich se déplace sur la pelouse du "petit poucet" Greuther Fürth, un promu qui dispute seulement la deuxième saison de son histoire en Bundesliga. Après son 7-0 lors de la précédente journée contre Bochum (un autre promu), le leader peut-il faire encore mieux contre la lanterne rouge ? Si les planètes s'alignent, le record de la plus large victoire du Rekordmeister en championnat pourrait bien tomber... Plus

A Fürth, petite ville de Bavière dénombrant 128.000 habitants, on se prépare à l’avis de tempête depuis la fin de la semaine dernière. Un ouragan nommé Bayern doit en effet déferler sur la commune ce vendredi 24 septembre, aux alentours de 20h30. Et c’est l’équipe fanion, Greuther Fürth, promue en Bundesliga pour la deuxième fois de son histoire, qui sera en première ligne pour recevoir les rafales en pleine figure.

Le Bayern, l’ogre aux dents acérées

L’ouverture de la sixième journée du championnat allemand ne devrait pas ressembler à un apéritif convivial. Le Bayern, 31 titres de champion d’Allemagne au compteur, dont neuf consécutifs depuis 2013, est bien parti pour réaliser la « Zehnte » (la Decima) cette saison. Après cinq journées, le géant de Bavière trône déjà en tête de la Bundesliga avec quatre victoires et un match nul contre Mönchengladbach (1-1) lors de la première journée. Surtout, le Bayern est absolument irrésistible depuis un mois.

Robert Lewandowski, toujours là à la pointe de l'attaque du Bayern pour terroriser ses adversaires. Icon Sport
Robert Lewandowski, toujours là à la pointe de l’attaque du Bayern pour terroriser ses adversaires. Icon Sport

La déculottée infligée en Coupe d’Allemagne aux amateurs de Waldberg (0-12), le 25 août, a lancé le Rekordmeister sur une autoroute où personne ne semble en mesure de le rattraper. Depuis ? Un succès brutal contre le Hertha Berlin (5-0), une démonstration de puissance contre son dauphin de la saison dernière Leipzig (4-1), ainsi qu’une nouvelle humiliation infligée au Barça (0-3) en Ligue des champions et un dernier carnage contre Bochum (7-0), samedi 18 septembre. Soit 38 buts inscrits en 8 matchs depuis le début de la saison.

Le Bayern de Leon Goretzka et Serge Gnabry marche sur l'eau et sur ses adversaires depuis un mois. Icon Sport
Le Bayern de Leon Goretzka et Serge Gnabry marche sur l’eau et sur ses adversaires depuis un mois. Icon Sport

Greuther Fürth tend la joue pour se faire gifler

Greuther Fürth, lui, est à l’exact opposé de ce que vit le Rekordmeister. Le club de l’ancien international néerlandais Jetro Willems occupe l’autre extrémité du classement. Avec quatre défaites et un match nul en cinq journées, il fait figure de lanterne rouge logique. Encore plus inquiétant : le club de Bavière possède aussi la pire défense du championnat, avec 13 buts encaissés. Sa promotion en Bundesliga la saison dernière relevait déjà de l’exploit, tant les Kleeblätter (les Trèfles) étaient beaucoup moins armés que des mastodontes comme Hambourg.

Greuther Fürth, avec l'ancien international néerlandais Jetro Willems au centre, accumule les défaites depuis le début de la saison. Icon Sport
Greuther Fürth, avec l’ancien international néerlandais Jetro Willems au centre, accumule les défaites depuis le début de la saison. Icon Sport

Julian Nagelsmann a promis de « ne pas sous-estimer » la lanterne rouge

Dans ces conditions, ce match des deux extrêmes pourra-t-il donner lieu à autre chose qu’une boucherie ? A priori non, l’entraîneur du Bayern Julian Nagelsmann ayant déclaré en conférence de presse qu’il n’y aurait pas de relâchement de la part de ses troupes après la démonstration contre Bochum.

« Je m’attends à un match similaire (que face à Bochum). Nous devons nous préparer à une lutte acharnée et à un rival qui se tiendra en profondeur. Chaque match offre 3 points. Et tous les 3 points supplémentaires nous rapprochent de notre objectif d’un dixième championnat. Il ne sert à rien de sous-estimer un rival. »

Julian Nagelsmann en conférence de presse, jeudi 23 septembre
Julian Nagelsmann. Icon Sport
Julian Nagelsmann. Icon Sport

Et comme si cela ne suffisait pas, le Bayern pourra compter sur des hommes en mission. Des hommes – Robert Lewandowski et Thomas Müller – en quête de record. L’artificier polonais cherchera à égaler la marque de Gerd Müller, buteur lors du plus grand nombre de journées consécutives (16). L’autre Müller – Thomas – pourrait quant à lui dépasser Franck Ribéry, qui avait délivré le plus de passes décisives en championnat pour le Bayern lors d’une année civile, avec 20 offrandes en 2011.

Jour de record pour le Bayern ?

Mais tous les regards sont en réalité braqués vers un autre record, encore plus marquant. Celui de la plus large victoire du Bayern en championnat. Après le 7-0 contre Bochum, les rêves sont permis contre ce Greuther Fürth qui semble encore plus terriblement vulnérable… Pour cela, il faudra faire mieux que le 11-1 collé par le Rekordmeister au Borussia Dortmund en 1971.

Alors cet objectif est-il vraiment réalisable ? Cela semble possible, oui. Le Bayern n’est pas connu pour faire dans les sentiments, et n’est jamais aussi impitoyable que lorsqu’il a l’occasion de marquer les esprits – et l’Histoire. Pour ne rien ajouter, Greuther Fürth présente le profil de victime idéale, qui n’est pas de nature à bousculer le Bayern comme Bochum l’avait très bien fait dans les 10 premières minutes. « Ils jouent beaucoup de longs ballons » , a souligné Nagelsmann en conférence de presse. Or, contre les partenaires de Manuel Neuer, accepter de subir et garer le bus est la meilleure manière de récolter une correction mémorable.

Mais fort heureusement pour les Kleeblätter – et malheureusement pour ce Bayern affamé – la bête sauvage bavaroise ne se présente pas avec toutes ses forces vives à Fürth. Serge Gnabry et Jamal Musiala, de retour de blessure, n’ont repris l’entraînement que jeudi 23 septembre. Ils ne devraient pas être à 100% pour débuter. Kingsley Coman, lui, a été opéré du cœur et n’est pas encore opérationnel. Le Bayern ne pourra donc pas compter sur ses meilleurs ailiers. Julian Nagelsmann devrait ainsi aligner Marcel Sabitzer à ce poste, qu’il voit plutôt comme un milieu central. Et les remplaçants, qui devraient donc être des jeunes, seront naturellement moins susceptibles d’alourdir le score. La seule petite lueur d’espoir pour que Greuther Fürth n’entre pas (négativement) dans les annales ?

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires