dans

ASSE : Sablé a assuré sa première conférence de presse en tant qu’intérimaire

Lourde tâche pour l’ancien capitaine

Julien Sablé s'est exprimé sur sa nomination comme coach intérimaire pour sa première conférence de presse (iconsport)
Julien Sablé s'est exprimé sur sa nomination comme coach intérimaire pour sa première conférence de presse (iconsport)

Tout juste nommé entraîneur par intérim de Saint-Etienne, Julien Sablé a assuré sa première conférence de presse. L'ancien milieu des Verts est déjà tourné vers le match de samedi contre Reims (21h). Plus

Après l’humiliation subie contre Rennes ce dimanche (0-5), la direction de Saint-Etienne s’est résignée à se séparer de Claude Puel. Pour assurer l’intérim en attendant l’arrivée un entraîneur, c’est Julien Sablé, ancien joueur emblématique du club, qui a été désigné. Ce dernier donnait jeudi après-midi sa première conférence de presse. Il a ainsi fait part de son ressenti face à sa nomination, mais également d’un premier gros changement pour le match contre Reims ce samedi (21h).

Sablé serein sur sa légitimité

Sablé a tout d’abord révélé avoir été approché par Loïc Perrin, lui-même récemment nommé coordinateur sportif des Verts. Les deux anciens coéquipiers sont tombés d’accord pour que Sablé assure l’intérim pour le match de samedi. Il a également fait part de sa légitimité pour le poste. En effet, l’ancien capitaine des Verts a notamment entraîné la réserve ou même dirigé le centre de formation de Saint-Etienne.

« C’est inattendu pour moi mais le club en a besoin. Loïc (Perrin) m’en a fait la demande en début de semaine. C’était d’abord pour un entraînement, puis il m’a rapidement dit mardi soir qu’il fallait assurer aussi pour le match contre Reims… Je ne me suis pas posé de question. Je suis un enfant de « Sainté », j’ai été capitaine, ça fait 18 ans que je suis là. On est en grand danger, beaucoup plus qu’il y a 3 ans et demi. Ma personne importe peu. Cette situation me fait mal, je suis un soldat, donc on y va. »

Julien Sablé a notamment assuré se savoir légitime de par son rôle au sein du club depuis dix-huit ans (iconsport)
Julien Sablé a notamment assuré se savoir légitime de par son rôle au sein du club depuis dix-huit ans (iconsport)

Sablé est également revenu sur son premier passage comme entraîneur intérimaire lors du départ d’Oscar Garcia en 2017. Un passage éclair de six matches alors qu’il n’avait pas encore obtenu ses diplômes.

« La première fois avait été très difficile, je fais mon mea culpa. J’y suis allé comme un ancien joueur alors que je n’étais pas diplômé. Je m’étais dit « ça va le faire », mais je n’étais pas prêt. Depuis, j’ai travaillé, j’ai appris. J’ai fait partie de plusieurs staffs, j’ai connu des joies européennes, j’ai gagné des derbys. J’ai eu le temps de me construire et, aujourd’hui, je me sens légitime pour être à cette place. Mon avenir est d’être entraîneur numéro un, c’est ce qui m’anime au quotidien. »

Gros changement pour Reims

En dehors de son ressenti face à sa nomination, l’ancien joueur des Verts a fait part de son premier gros changement pour le match de Reims. En effet, l’intérimaire a choisi de changer de capitaine, une décision importante et qu’il faudra réussir à faire comprendre aux joueurs et notamment à l’ancien capitaine Mahdi Camara.

« Wahbi Khazri sera le capitaine à Reims. Il est capitaine de la Tunisie et c’est un grand joueur. Je veux avoir un mot pour Mahdi Camara car c’est un choix qui me coûte énormément par rapport à lui. Ce n’est en aucun cas un choix contre lui, mais c’est plutôt pour lui. Je veux qu’il se reconcentre sur ses performances. Je crois énormément en lui, depuis très jeune. »

Sablé a décidé de donner le brassard de capitaine à Wahbi Khazri pour le match contre Reims, un premier gros changement pour les Verts (iconsport)
Sablé a décidé de donner le brassard de capitaine à Wahbi Khazri pour le match contre Reims, un premier gros changement pour les Verts (iconsport)

L’ancien capitaine a également ajouté avoir « beaucoup appris » au côté de Claude Puel qui aura officié au poste d’entraîneur pendant deux ans et demi. En attendant la nomination définitive d’un entraîneur, Sablé devra donc se charger de la lourde tâche de remettre les Verts à flot. Et tout commencera à Reims samedi soir.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Saint-Étienne (ASSE)
Personne(s) lié(s) à cet article : Julien Sablé
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires