dans

L1, Saint-Étienne : un bon point dans le derby, et ça repart ?

Etat d’esprit, consistance dans le jeu et négativité éloignée… Les raisons de croire à un rebond sont nombreuses !

Wahbi Khazri et l'AS Saint-Etienne sont-ils lancés après leur match nul dans le derby contre l'OL ? Icon Sport
Wahbi Khazri et l'AS Saint-Etienne sont-ils lancés après leur match nul dans le derby contre l'OL ? Icon Sport

Lanterne rouge de Ligue 1 et au fond du trou avant le derby contre l'OL, dimanche 3 octobre, l'AS Saint-Étienne s'est donné un peu de baume au cœur en arrachant un match nul 1-1 dans le temps additionnel. Ce résultat décroché avec les tripes peut-il servir de déclic aux Verts et enfin lancer leur saison ? Les raisons de le croire sont nombreuses... Plus

Il y a des attitudes et des événements qui ne trompent pas. Saint-Étienne, dernier de Ligue 1 et dans une situation catastrophique avant le derby contre l’OL, peut se féliciter du match nul obtenu face aux Gones (1-1) ce dimanche 3 octobre. Mais c’est surtout la manière dont les Stéphanois l’ont fait qui suscite des motifs d’espoirs : avec du cœur, des tripes, et en égalisant au bout du temps du temps additionnel. Or “égaliser dans les arrêts de jeu, ça veut dire quelque chose…” , soulignait Claude Puel à l’issue de la rencontre. Alors le voilà, le déclic tant attendu pour les Verts ?

Un état d’esprit retrouvé au meilleur des moments

Premier constat : la situation est certes toujours alarmante à “Sainté” , mais elle n’est plus aussi désespérée qu’avant. En grattant le point du match nul, les Verts ont tout d’abord mis fin à leur spirale infernale de 5 défaites consécutives en championnat. Et si l’ASSE est toujours lanterne rouge du classement, ses concurrents ne sont pas si loin. Troyes, 17e et premier non relégable, n’est ainsi distant que deux points.

D’autre part, Saint-Étienne peut d’ores et déjà envisager l’avenir avec plus de stabilité et de sérénité. Menacé de prendre la porte avant la rencontre, Claude Puel a été conforté par les dirigeants stéphanois ce lundi 4 octobre, comme le relate RMC Sport. Et les joueurs, en continuant de se battre et en refusant d’accepter la défaite, ont montré qu’ils adhéraient encore au discours de leur entraîneur. Timothée Kolodziejczak a d’ailleurs confirmé après le match que ses coéquipiers “sont derrière le staff et l’entraîneur.”

Claude Puel a été confirmé comme entraîneur de Saint-Etienne par sa direction, ce lundi 4 octobre. Icon Sport
Claude Puel a été confirmé comme entraîneur de Saint-Etienne par sa direction, ce lundi 4 octobre. Icon Sport

Ce résultat plutôt positif arrive aussi au meilleur des moments : juste avant la trêve internationale. On connaît l’importance de terminer sur une bonne note avant une coupure pour ne pas ruminer la frustration et retrouver le terrain avec les idées claires. “Nous avons repris de la confiance sur ce match. Il y a eu beaucoup d’engagement de notre part, il faut garder cela pour l’avenir. Dans notre situation, de revenir ainsi dans un derby, c’est encourageant , saluait Kolodziejczak après le coup de sifflet final.

Timothée Kolodziejczak a assuré après le derby contre l'OL que ses coéquipiers de l'ASSE soutenaient leur entraîneur Claude Puel. Icon Sport
Timothée Kolodziejczak savourait les qualités retrouvées de ses coéquipiers après le match nul lors du derby. Icon Sport

Saint-Etienne, la renaissance par le jeu ?

Au-delà de son état d’esprit résilient et de sa volonté de ne rien lâcher – des qualités mentales qui seront déterminantes dans la lutte pour le maintien – Saint-Etienne a aussi montré des progrès dans le jeu. Le club du Forez a tout d’abord fait preuve de plus de solidité en défense, même si les prouesses de son gardien Etienne Green y sont pour beaucoup. Mais les Verts ont globalement bien maîtrisé Xherdan Shaqiri, invisible à l’exception de son but refusé, et Karl Toko Ekambi, qui restait sur 4 buts et 2 passes décisives lors de ses cinq derniers matchs. C’est d’ailleurs la première fois depuis cinq rencontres que les Verts n’ont pas encaissé plus de deux buts en un match.

Les Verts peuvent envisager la suite sereinement si Etienne Green continue de sortir des prestations aussi monstrueuses dans les buts. Icon Sport
Les Verts peuvent envisager la suite sereinement si Etienne Green continue de sortir des prestations aussi monstrueuses dans les buts. Icon Sport

D’autre part, l’AS Saint-Étienne a affiché un enthousiasme offensif qui ne ressemble pas à celui d’une lanterne rouge de Ligue 1. Contre l’OL, Claude Puel avait d’ailleurs opté pour un dispositif ambitieux, le 4-2-3-1. Et ses hommes lui ont donné raison, à l’image d’un Ryad Boudebouz retrouvé en meneur de jeu ou d’un Wahbi Khazri qui s’est souvent placé en situation favorable. Arnaud Nordin a été très percutant sur son côté droit (10e, 20e, 34e), tandis que Denis Bouanga a régulièrement été trouvé dans le dos de la défense (27e, 56e, 73e). Il a seulement manqué de l’efficacité aux Verts, que pourraient apporter l’expérimenté Romain Hamouma ou la recrue Ignacio Ramírez.

S'ils retrouvent de l'efficacité, les Verts de Wahbi Khazri et Romain Hamouma peuvent faire trembler beaucoup de défenses. Icon Sport
S’ils retrouvent de l’efficacité, les Verts de Wahbi Khazri et Romain Hamouma peuvent faire trembler beaucoup de défenses. Icon Sport

Les lois de la dynamique

Saint-Étienne s’est donc remis la tête à l’endroit au bon moment. Et les raisons de croire à un retour en forme sont nombreuses. Intrinsèquement, les partenaires du capitaine Mahdi Camara sont aussi supérieurs à des clubs comme Troyes, Clermont et Metz. Cela tombe bien, les Verts vont justement croiser le fer avec ces concurrents directs lors d’un enchaînement crucial entre le 30 octobre et le 21 novembre. Et maintenant que “Sainté” a retrouvé un peu de confiance, il peut légitimer songer à la victoire contre ces trois adversaires à sa portée.

Saint-Etienne et son capitaine Mahdi Camara vont aborder un enchaînement déterminant contre Troyes, Clermont et Metz entre le 30 octobre et le 21 novembre. Icon Sport
Saint-Etienne et son capitaine Mahdi Camara vont aborder un enchaînement déterminant contre Troyes, Clermont et Metz entre le 30 octobre et le 21 novembre. Icon Sport

La saison dernière, déjà, l’ASSE de Puel marchait à la dynamique, accumulant les défaites après un revers et enchaînant les résultats satisfaisants après une victoire. Saint-Étienne avait d’ailleurs fait encore pire en empilant 7 défaites consécutives entre le 26 septembre et le 20 novembre 2020. Finalement, c’est… un match nul 1-1 à domicile contre le futur champion de France lillois qui avait relancé la machine. Les Verts avaient ensuite enchaîné avec cinq matchs nuls et une victoire. Bis repetita lors de cette fin d’année 2021 ?

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires