dans

Après Manchester United – Liverpool : le match de la rédemption… et des gros doutes ?

Déclic pour les uns, crise pour les autres ?

Erik ten Hag (Man United) et Jürgen Klopp (Liverpool) / Icon Sport
Erik ten Hag (Man United) et Jürgen Klopp (Liverpool) / Icon Sport

Ce lundi 22 août 2022, le match de clôture de la 3e journée de Premier League anglaise a tourné à l'avantage de Manchester United face à Liverpool (2-1). Si cette première victoire va faire du bien aux Red Devils, les Reds, eux, s'enfoncent un peu plus dans la crise. Plus

Ce choc avait des allures de tournant du début de saison. Manchester United et Liverpool étaient tous deux en quête d’une première victoire à l’occasion de cette troisième journée de Premier League. Incapables de marquer lors de leurs deux premiers matches, les hommes d’Erik ten Hag ont su prendre le meilleur sur ceux de Jürgen Klopp. Quels enseignements tirer d’une telle affiche toujours aussi particulière ?

Manchester United doit s’en servir pour avancer

Manchester United a-t-il fini de manger son pain noir ? Après deux défaites pour commencer, dont une petite correction du côté de Brentford, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, remplaçant, étaient attendus au tournant, surtout devant leur public d’Old Trafford. L’ouverture du score rapide de Jadon Sancho a forcément aidé au bon déroulement de la soirée. C’est encore plus vrai avec le second signé Marcus Rashford, peu après le repos. Évidemment, au niveau de la manière, tout n’a pas été parfait, loin s’en faut.

Marcus Rashford, l'attaquant de Manchester United (iconsport)
Marcus Rashford, l’attaquant de Manchester United (iconsport)

Avec moins de 30 % de possession de balle, les hommes d’Erik ten Hag ont parfois souffert, concédant une petite vingtaine de tirs au total. La justesse technique sera, elle aussi, à revoir, avec 65 % de passes réussies, contre plus de 80 à l’adversaire du soir. Mais en termes de solidarité, les Red Devils ont su résister après la réduction du score. Avec Casemiro bientôt sur le terrain, peut-être un autre milieu de classe mondiale (de Jong ?) et un attaquant, aussi, Manchester United a peut-être enfin lancé sa saison. Prochain élément de réponse dès samedi à Southampton, avant de jouer consécutivement Leicester et Arsenal. Ça promet.

Liverpool et l’excuse des absents

Cet été, Liverpool n’a pu que constater le départ de l’une de ses stars, Sadio Mané, vers le Bayern Munich. Une lourde perte en attaque, compensée au moins numériquement par Darwin Nuñez recruté à prix d’or. Sauf que pour ce déplacement à Manchester United, l’ex-pépite du Benfica Lisbonne était suspendue. Et ce alors que Thiago Alcantara, Diogo Jota, Ibrahima Konaté, Caoimhin Kelleher, Calvin Ramsay, Curtis Jones, Joël Matip et Alex Oxlade-Chamberlain étaient tous convalescents.

Autrement dit, les Reds n’ont pas aligné leur équipe-type du côté du Théâtre des Rêves, c’est peu de l’écrire. Qu’à cela ne tienne, comme face à Fulham et Crystal Palace, la défense du club des bords de la Mersey a pris l’eau. Encaisser 5 buts en l’espace de 3 journées, c’est forcément inquiétant pour un vice-champion d’Angleterre et vice-champion d’Europe en titre. Le monument Mohamed Salah, auteur de son deuxième but de la saison, n’a rien pu faire. Après cette première défaite de l’été, tout n’est pas à jeter. Les coéquipiers de Roberto Firmino ont eu le ballon, ils auraient pu repartir avec au moins un point d’Old Trafford. Avec deux matches consécutifs qui se profilent à Anfield, contre Bournemouth puis Newcastle, Liverpool aura une mission simple et compliquée à la fois : celle de prendre six points pour véritablement lancer sa saison. Tout un programme.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Liverpool, Manchester United (MUFC)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires